J'ai toujours eu cette certitude, quelque peu pompeuse d'ailleurs comme toute les certitudes, que je serais une bonne mère ou en tout cas une pas trop mal. Enfant déjà, j'adorais m'occuper des bébés et des plus petits que moi, ado on me mettait dans les bras les bébés braillards et ils s'apaisaient presque instantanément. Les expériences, les apprentissages, l'évolution des enfants, je trouve cela fascinant et je travaille même dans ce domaine. Alors bon pour moi, les bébés c'est du connu, du facile. Et pourtant, quand, il y a sept mois, cette minuscule poupée s'est mise à hurler son deuxième jour de vie sans s'arrêter même bercée dans mes bras, j'ai eu envie de pleurer avec elle tellement il y avait comme un défaut dans l'énoncé. Pourquoi je n'arrivais pas à la calmer d'abord! C'est moi sa môman chérie quand même. Et c'est là, que je me suis dit "les enfants sont rien que des ingrats oh mon dieu! Dans quoi me suis-je embarquée?". Je vous promets, on survit...ou presque.